Propos d’Alpha condé : pour Marie Madeleine, << un président qui invite ses militants fait preuve d'irresponsabilité >>

Banniere CBG
Sur la sortie du président Alpha condé au siège du RPG arc-en-ciel, les travaux politiques font face et ses propos sont recaser par ces adversaires.  Malgré son absence connue dans le pays d’Alpha condé, Marie Madeleine Dioubaté à travers les actualités de la Guinée s’inspire pas mal des réalités du pays. Dans une interview accordée à nos confrères de Guinée 114.com, la candidate aux présidentielles de 2015 s’est exprimé sur la sortie fracassante de l’actuel gérant du palais sekhoutoureyah qui invite ses militants à se préparer à l’affrontement.
Marie Madeleine qui dit avoir écouté l’allocution d’Alpha condé s’est-elle senti dans l’amertume?
<<  j’ai écouté l’allocution du dimanche 24 mars du Président de la République au siège du RPG, et j’ai plusieurs remarques à faire >>.

Et de poursuivre, elle indique ceci : << Sur la forme, le président de la République est en principe le président  de tous les guinéens, quel que soit leur appartenance politique, ethnique ou religieuse. Il me semble donc qu’il n’aurait pas dû aller au siège du RPG faire une telle déclaration et se comporter en chef de parti. Le président de la République n’est pas un chef de parti et il aurait dû confier la gestion du RPG à quelqu’un d’autre pendant ses mandatures >>.

<< Sur le fond, le président de la République, dont le rôle est de rassembler son peuple autour d’un projet commun, d’atténuer les dissensions entre les différentes composantes de la nation  afin que tous les citoyens vivent dans la paix et l’harmonie, invite ses militants à se préparer à l’affrontement, ce qui est tout à fait le contraire >>.

<< Un président qui invite ses militants et ses sympathisants à s’affronter, se combattre et lutter contre  tous ceux qui s’opposeront à lui, fait preuve d’une grande irresponsabilité. Dans un pays constitué d’une grande majorité d’illettrés, le président devrait, à mon sens, modérer ses propos, qui peuvent être considérés comme un acte de guerre à l’endroit de tous ceux qui ne seront pas d’accord avec lui, entraînant immanquablement des actes de violences dans notre pays >>, lâche madame Marie Madeleine.

Plus loin,  << que personne ne peut l’empêcher de demander au peuple ce qu’il veut, il faut que le président soit plus précis. Nous comprenons tous à travers ce propos, que le président évoque un référendum pour effectuer une révision de la constitution. Pourquoi faire une révision de la constitution ? Tout simplement pour changer de République et se maintenir ainsi au pouvoir >>.

<< Dans l’Etat actuel de notre constitution, le Président ne peut pas la modifier  pour se maintenir au pouvoir. Pour se maintenir au pouvoir, il a besoin d’appeler le peuple au référendum et pour cela, le président et son équipe son prêts à tout, les propos du président ne laisse place à aucune ambiguïté quant à ses futures intentions >>, à rappeler cette opposante.

Abd Akila pour océanguinee.com
Réagir