La réaction Dansa Kourouma après l’arrestation Dr Faya: ‹‹ Si les députés ont décidé de siéger personne n’a le droit de les empêcher››

Banniere CBG

Après l’arrestation du président du Bloc Libéral et ses militants ce vendredi 5 avril 2019 à la devanture du palais du peuple pour ‹‹ empêcher ›› dit-il la rentrée parlementaire de ce vendredi, Dr Dansa Kourouma a réagit cette arrestation.

Dr  Dansa Kourouma dit être préoccupé par les fondements de la démocratie: ‹‹Je ne m’attaque pas à des positions individuelles et à des positions partisanes ni identitaire. Le combat démocratique doit être général. Si vous attaquez à des personnes vous réduisez votre sans d’action. M. Faya Millimono a le droit de manifesté telle que la prévu par la Constitution. Mais s’il y a de modalités qui sont définies pour l’organisation des manifestations, si la manifestation n’a pas portée préjudice à une personne physique ou morale M. Faya Millimono c’est une arrestation arbitraire. Et il sera immédiatement libéré ›› a indiqué Dr Dansa Kourouma.
Le président du CNOSC s’insurge contre latitude du Dr Faya Millimono en venant « perturber »  l’installation des députés après la prorogation de leur mandat par le président de la République: ‹‹ Les députés sont libres. Il revient aux députés de décider de siéger ou ne pas siéger. Mais on n’a pas besoin d’empêcher ceux qui veulent siéger de siéger. La liberté des uns commence là ou s’arrête celle des autres. Si les députés ont décidé de siéger personnes n’a le droit de les empêcher. On n’a pas aussi le droit d’aller prendre les députés par la force pour les amener dans l’hémicycle. C’est une liberté. Ils ont été élu par les citoyens. Si leurs bases ne sont pas d’accord qu’ils sièges à l’Assemblée, ils sont libres de siéger ou ne pas siéger. Mais ce qui reste claire la prorogation du mandat à l’Assemblée nationale chacun se prononcé la dessus. Mais si les députés acceptent d’aller siéger c’est tout a fait leur droit ›› a-t-il dit.
Il faut signaler qu’au moment ou nous écrivons cet article Dr Faya Millimono est en train d’être auditionné à la Direction de la police judiciaire (DPJ)
               Tidiane Diallo
Réagir