Cellou Dalein Diallo rappelle à Alpha Condé: ‹‹ C’est un parjure de sa part de vouloir modifier de cette constitution››

Banniere CBG
L’opposition Républicaine s’est retrouvée ce jeudi 25 avril au siège de l’UFDG pour une plénière qui a son ordre du jour l’organisation de la lutte contre le troisième mandat, le fichier électoral, les élections locales et les manifestations pacifiques.
La modification de la constitution qui permet au chef de l’État de briguer un troisième mandat, l’opposition républicaine a ‹‹ réaffirmé ››  son opposition catégorique à tout changement de la constitution actuelle a l’issu d’octroyer un troisième mandat à Alpha Condé: ‹‹ Cette constitution a été de haute lutte. Vous vous souviendrez qu’il y a eu des événements douloureux du 28 septembre. Il y a eu d’autres luttes qui ont été mené par le peuple de Guinée pour qu’on se dote d’une constitution permettant de l’alternance. Nous avons obtenu cette constitution qui est formelle en ce qui concerne le nombre et la durée des mandats. Il est dit dans la constitution que nulle ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ›› martèle Cellou Dalein Diallo.
Poursuivant, le chef de file de l’opposition républicaine a rappelé à Alpha Condé que c’est cette constitution qui l’a permis d’être président de la République: ‹‹C’est un parjure de sa part de vouloir modifier de cette constitution. Il veut s’octroyer une présidence avis.
L’opposition Républicaine a réaffirmé son opposition à toute modification qui ouvrirait la possibilité à un guinéen d’exercer plus de deux mandats consécutifs ›› a-t-il fulminé.
L’ancien premier ministre de Lansana Conté a lancé un appel dans les préfectures de l’intérieur du pays, dans les pays étrangers pour se mettre dit-il ensemble et créer une section locale du front national pour la défense de la constitution. Pour lui, Alpha Condé compte sur deux outils pour s’octroyer une présidence avis :  ‹‹ Le premier c’est la corruption. Ils ont amassé beaucoup d’argent. Ils sont en train de distribué et financés de manifestations,  tant à faire croire à l’opinion international que les guinéens veulent un troisième mandat.
Deuxièmement c’est la répression. Mais là il se trompe. Les forces de défense et de sécurité sont constituées des guinéens qui auront le souci. J’en suis convaincu de faire de la Guinée une République ou la constitution et les lois seront respectées. Ou la démocratie apaisée sera en place. 
Dans tous les cas, le peuple de Guinée se  mobilisera comme un seul homme pour dire non à cette velléité anti constitutionnelle de M. Alpha Condé et de son clan ›› a conclut le président de l’UFDG.
                           Amadou Tidiane Diallo 
Réagir