Guinée/Evénements de Fria : des évasions enregistrées à la prison civile

Banniere CBG

La manifestation des femmes qui réclament le départ de madame le  préfet Gnalen Condé, a connu de nouvelles tournures avec l’intervention des forces de l’ordre qui, selon nos informations se sont livrées aux actes de vandalismes et d’agressions physiques et morales.

Pour montrer leur indignation, des jeunes s’invitent dans la danse. Ils ont érigé des barricades bloquant ainsi toute circulation et paralysant les activités de la localité. Des gaz lacrymogènes lancés contre des jets de pierres à plusieurs endroits ont envenimé la situation  et des courses-poursuites se sont fait sentir pendant toute la journée de ce mercredi 15, Mai 2019.

Conséquences, la prison civile de Fria n’a pu être épargnée. Les jeunes en colère se sont pris à la maison carcérale où ils ont réussi à casser les cadenas ayant permis l’évasion des détenus.

Le régisseur de cette maison d’arrêt  s’est montré dépasser par les événements auxquels il n’a pas pu résister y compris son équipe. C’est pourquoi dira-t-il à un confrère journaliste : « je n’ai rien à vous dire. Allez voir le juge Keita. Ce qui reste clair, tous les prisonniers qui étaient là ont fui ».

A suivre !

Thierno Amadou Oury BALDE

 

Réagir