Afrique du Sud: réélection du président Ramaphosa  » Je promet de restaurer l’espoir »

Banniere CBG
Le Cap – Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a été reconduit sans surprise à son poste mercredi après la victoire aux législatives de son parti, le Congrès national africain (ANC), et a promis de « restaurer l’espoir » dans un pays « accablé » par le chômage et les inégalités.

L’ANC, au pouvoir depuis la fin du régime de l’apartheid en 1994, a réalisé le 8 mai le plus mauvais score de son histoire à des élections nationales (57,5%) mais a conservé une majorité absolue de 230 des 400 sièges de l’Assemblée nationale.

La réélection par les députés de Cyril Ramaphosa – au pouvoir depuis 2018 après la démission de son prédécesseur Jacob Zuma, soupçonné de corruption – était donc une pure formalité.

Elle n’a même pas donné lieu à un vote des députés, l’opposition n’ayant présenté aucun candidat.

« Je déclare Cyril Ramaphosa dûment élu président de la République d’Afrique du Sud« , a annoncé le président de la Cour constitutionnelle Mogoeng Mogoeng, sous un tonnerre d’applaudissements.

Ma priorité va être de mettre en avant les intérêts de nos citoyens« , a assuré le chef de l’Etat.

« Nous avons reçu la charge de relancer notre économie, de reconstruire nos institutions et de restaurer l’espoir« , a-t-il ajouté devant les députés, en promettant de travailler pour ceux « accablés par le chômage, les inégalités et la pauvreté« .

Le nouveau gouvernement, qui doit être annoncé dans les prochains jours, « sera synonyme de changement et vous allez voir le changement« , a-t-il affirmé.

Réagir