Déguerpissement à Dar-es-Salam : les autorités guinéennes passent à l’acte

Banniere CBG

Malgré la résistance des familles concernées, l’opération de déguerpissement a commencé ce jeudi 23 mai 2019, au quartier Dar Es Salam frappé  par l’éboulement des ordures l’année dernière. 

Si le collectif des 200 familles refuse les 20 millions de francs guinéens annoncés par le Gouvernement comme mesure d’accompagnement pour quitter les lieux, les agents du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire avec les forces de sécurité investissent la localité pour accomplir leur mission. 

Brusquement, la tension monte du côté de jeunes et femmes mobilisés pour exprimer leur farouche opposition aux casses de leur maison d’habitation.

Finalement, les agents de sécurité déployés sur les lieux ont fait usage de gaz lacrymogènes, pour disperser les manifestants. Ce qui aura permisl’enclenchement des opérations avec les bulldozers autour de la décharge de Dar-es-Salam.

A rappeler que ce déguerpissement, intervient après celui de kaporo-rails, Kipé 2, Dimesse et petit bateau.

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir