Guinée : << j'ai dit aux journalistes de ne pas déformer mes propos, j'ai même insisté >>, se défend Dr koureissy Condé.

Banniere CBG

Invité chez nos confrères de la radio Espace fm, dans l’émission des grandes gueules, Dr Sékou Koureissy Condé a fraîchement démenti ses propos qu’il a ténu lors de sa conférence de presse avec les journalistes. Selon lui, mes propos ont été transformés. Par ailleurs, il assure être opposé à un troisième mandat, mais soutient mordicus qu’Alpha Condé est dans son plein droit d’organiser un référendum. 

 << J’ai dit oui et l’article 152 de la constitution en fait foi. En aucun moment, je n’ai parlé ni de nouvelle constitution, ni d’ancienne constitution >>, tient-il à se justifier chez nos confrères.

Par ailleurs, il estime que ses propos ont mal été apportés par des médias. << Ça me fait de la peine. J’ai insisté, j’ai dit aux journalistes de ne pas déformer mes propos. Parce que l’édifice national est très fragile et les niveaux de compréhension sont souvent contradictoires >>, cherche-t-il a se défendre alors qu’après sa sortie des polémiques naissent du jour au lendemain.

<< Mon nom et mon prénom, ma position du centre font qu’on me soupçonne toujours d’être d’un côté ou d’un autre. Je n’ai jamais voulu une nouvelle constitution’’, persiste et signe M. Condé, qui assure qu’il  est ‘’l’un des auteurs et défenseurs de la constitution de 2010. Je souhaite la stabilité politique et l’alternance démocratique, Renoncez à toute intention de briguer un autre mandat présidentiel >>, conseille-t-il a l’actuel gérant du palais Sékhoutoureyah.

Koureissy Condé refoulant des question posées par les journalistes dans l’émission, invite les juristes a s’intéresser au débat en cours, affirmant qu’Alpha Condé a donné << un éclairage international à notre pays. Il s’est battu avec nous dans des conditions difficiles, mais il y a un moment où on peut dire ‘la Guinée peut passer  à une autre étape avec une autre personne >>.

Abd Akila pour océanguinee.com

Réagir