Référendum constitutionnel en Guinée : le FNDC menace de poursuivre les auteurs de crimes économiques !

Banniere CBG

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) entend poursuivre en justice les promoteurs d’une nouvelle constitution en Guinée.

Après la publication de la liste préliminaire des partisans d’un referendum constitutionnel qu’ils qualifient de promoteurs de Coup d’État Constitutionnel, Cellou Dalein Diallo et ses collègues du FNDCenvisagent une procédure  tendant à la répression des auteurs des crimes économiques.

Par la voix de son coordinateur national, le FNDC demande aux citoyens de s’impliquer dans les enquêtes sur les biens mal acquis.

« Le FNDC invite tous les guinéens issus de ses démembrements, notamment au Sénégal, en France, en Belgique, aux États Unis, au Canada, mais aussi en Guinée, à entamer, sans délai, la recherche et la communication d’informations sur les biens mal acquis appartenant à toute personne se rendant complice de la forfaiture en cours. Une base de données, créée à cet effet, viendra alimenter les éléments de preuves nécessaires à l’enclenchement des poursuites susmentionnées, en écho aux dispositions de la Constitution qui qualifient les crimes économiques d’imprescriptibles », a déclaré Abdourahmane Sano.

A l’en croire, le front redoublera de vigilance afin qu’aucun complice du Coup d’État constitutionnel en cours, quel que soit son origine, son statut et son rang, n’échappe à la documentation de ses actes et propos susceptibles d’engager de potentielles poursuites judiciaires.

C’est pourquoi renchéri-t-il, « la publication des photos des ennemis de la Guinée se poursuivra pour que les responsabilités des uns et des autres soient situées en temps opportun ».

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir