Israël: Le vent change-t-il de direction sur la chaine politique du pays?

Banniere CBG

C’est un coup de théatre historique qui s’est realisé ce matin en israël. Benjamin Netanyahu, le chef du gouvernement sortant et candidat à sa propore succession a invité jeudi matin son rival Benny Gantz à former un gouvernement d’union nationale, car les élections législatives de dimanche n’ayant pas permis au sorir des urnes de dégager la majorité claire à la Knesset.

Pas plusqu’hier, Mahamoud Abass, le leader palestinien faisait entendre qu’il ne serait plus favorable à un gouvernement israëlien sous le leadership de Benjamin Netanyahu. Ce changement de direction du vent, serait-il alors un coup de grâce du ciel, qui aurait entendu les prières et cris de larmes du peuple palestinien tant annexé et terrorisé par le pouvoir de Benjamin Netanyahu pendant ces dix dernières années? En tout cas, deux jours après les élections législatives israéliennes qui n’ont pas réussi à dégager une majorité claire, le Premier ministre israélien a appelé ce jeudi 19 septembre son rival Benny Gantz à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

« Lors des élections, j’ai appelé à la mise en place d’un gouvernement de droite. Malheureusement, les résultats des élections montrent que cela n’est pas possible. Le peuple n’a pas tranché entre les deux blocs. Par conséquent, il n’y a pas d’autre choix que de former un gouvernement d’union, aussi large que possible », a déclaré M. Netanyahu dans un message vidéo.

Réagir