Elections législative en Guinée : Faya Milimono invite Me Salifou Kébé de faire marche arrière

Banniere CBG

Le président du BL (Bloc libéral), Dr Lansana Faya Milimono ne cache pas ses vérités.

Dans un entretien téléphonique accordé à un de nos reporters, le patron du BL a assuré que le chronogramme annoncé par le patron de la CENI n’est pas réaliste. 

Selon lui, Me Salifou Kébé sait pertinemment que son institution ne peut pas corriger les anomalies du fichier électoral avant le 28 septembre prochain.

Il invite le patron de la CENI de revoir sa copie pour préserver la paix dans notre pays.

«  Nous rendrons Maitre Kébé responsable de tout ce qui peut advenir. Ces élections législatives devraient avoir lieu depuis. En dépit de nos multiples appels, rien n’a été fait », déclare-t-il. 

Poursuivant, Faya Milimono rappelle que : « ces élections, pour qu’elles aient lieu, il y a des délais légaux qu’il faut respecter. Le président de la République doit prendre un décret pour convoquer le corps électoral aux urnes. Mais on ne peut pas appeler le corps électoral aux urnes sans même le connaître. Il faut donc que la révision du fichier électoral se fasse ».

Par ailleurs, il demande au président de la CENI de faire marche arrière pour proposer un calendrier réaliste pour la tenue des bonnes élections législatives comme telle.

« Maître Kébé doit se prendre lui-même au sérieux. Les gens ont du respect pour lui, il faut qu’il fasse beaucoup attention. Mais s’il veut qu’on demande son départ et que les manifestations recommencent, nous allons le faire aussi », a prévenu Faya Milimono

Akila Soumah 

Réagir