Guinée /Alpha Ibrahima Keira : ‹‹ tous ceux qui voudront troubler l’ordre public, trouverons les institutions sur leur chemin ››

Banniere CBG

Le ministre de la sécurité et de la protection civile s’est prononcé sur le débat constitutionnel en cours.

Alpha Ibrahima Keira estime que personne ne peut être privée de l’exercice de ses libertés. C’est pourquoi prévient-il, l’Etat sera présent pour assurer l’ordre public. 

En présence des militants du RPG, le ministre Alpha Ibrahima Keira a évoqué les consultations entamées par son patron, Kassory Fofana  : « Depuis que les consultations ont commencé, force est de reconnaitre qu’il y a un engouement, et la majorité des composantes politiques et sociales de ce pays font la queue à la primature et sont reçues par le premier ministre. Et le résultat est positif et encourageant »

Du point de vue constitutionnel poursuit-il, « le président de la République et les députés sont les seules institutions dans ce pays qui ont des initiatives de lois. Le président peut s’engager automatiquement dans une révision constitutionnelle ou proposer une nouvelle constitutionnelle. Mais, il a voulu que le peuple parle. Et le peuple a parlé ».

Et d’enfoncer le clou : « il faut que les Guinéens sachent également qu’on ne peut pas nous intimider, nous menacer, nous priver de l’exercice de nos libertés. Si nous décidons d’aller à un referendum, ceux qui ne veulent pas voterons non ou déciderons de ne pas voter. Et c’est la règle de la majorité qui s’impose ».

Par ailleurs, même si on sait que c’est l’opposition qui organise assez de manifestations en Guinée, le ministre oubliant que l’insécurité aussi prend le terrain à tous les moments, lance quand même ses mises en gardes aux opposants du régime actuel : ‹‹ il ne faudrait pas que certains profitent des libertés qui leur sont données pour porter atteinte à ce que la majorité des Guinéens veulent. N’insultez personne, ne frappez personne, ne répondez à aucune provocation, l’Etat est là pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Soyez surs que toutes les libertés seront respectées ».

« Tous ceux qui voudront troubler l’ordre public, trouverons les institutions de la République sur leur chemin. Je peux vous dire que l’ordre public sera maintenu vaille que vaille, coûte que coûte », a prévenu le ministre de la sécurité au cours d’une assemblée générale au siège du RPG. 

Akila Soumah 

+++++

Réagir