Reprise des manifs en Guinée : Dr Faya Milimono clame l’exercice d’un droit constitutionnel

Banniere CBG

«Il ne faudrait pas que certains profitent des libertés qui leur sont données pour porter atteinte à ce que la majorité des Guinéens veulent. Tous ceux qui voudront troubler l’ordre public, trouverons les institutions de la République sur leur chemin. Je peux vous dire que l’ordre public sera maintenu vaille que vaille, coûte que coûte ».

Ces menaces du ministre de la Sécurité et de la protection civile, Alpha Ibrahima Kéira, ne semblent pas impressionner l’opposition qui, à travers son chef de file a annoncé déjà la reprise très prochaine des manifestations de rue.

En tout cas le président du Bloc Liberal, Dr Faya Lansana Milimono,dit n’avoir pas froid aux yeux d’exercer un droit continuellement reconnu en Guinée. C’est pourquoi indique dans la presse ce lundi 23 septembre : « nous nous battrons quelque soit le prix à payer pour que le droit prime sur la volonté des gens »  

« J’avoue que les manifestations sont encore un droit dans ce pays. Il y a des gens qui veulent faire de la Guinée un empire de l’antiquité où c’est la volonté des individus qui prime sur le droit », a-t-il lancé

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir