Bah Oury à Alpha Condé : ‹‹ c’est le peuple qui à la force, on doit mettre l’intérêt de la nation en avant ››

Banniere CBG

Le président Alpha Condé même si, ses collaborateurs pensent que c’est un discours au conditionnel, ses opposants et bon nombre d’observateurs trouvent cela d’un discours clair venant d’un président de la république démocratique de Guinée.

Dans une émission chez nos confrères de GPP Fm de Labé, ‹‹Grand débat ››, l’ancien vice-président déchu de l’UFDG estime qu’Alpha Condé a humilié son premier ministre.

 ‹‹ Le président lui a confié un travail devant  l’opinion nationale et internationale, tout en laissant entendre que c’est après les consultations qu’il allait se décider. Mais s’il prend les devants, c’est son Premier ministre qu’il a minimisé. La manière dont les choses vont c’est vilain pour les dirigeants car, c’est devenu un double langage. Pour éviter à notre pays une pagaille, le président doit organiser les élections législatives et présidentielle pour permettre à une autre personne de le remplacer à la tête du pays. S’il fait ça, son nom sera gravé à jamais dans l’histoire du pays », conseille M. Bah, actuel président de l’UDD.

Pour empêcher ce projet que certains cliquent sur le mot suicidaire, M. Bah Oury dans le dégoût du pétrole pimenté, a lancé un appel solennel au peuple de Guinée.

« C’est le peuple qui a la force, que tu sois de la mouvance ou de l’opposition ont doit mettre l’intérêt général de la nation en avant. Ce qui fera pleurer une entité, fera pleurer tout le monde ››, fable Bah Oury chez nos confrères de GPP Fm.

Akila Soumah

Réagir