Guinée /Procès du massacre du 28 Septembre : Cellou Dalein Diallo dénonce un manque de volonté politique !

Banniere CBG

L’affaire  du massacre du 28 septembre à Conakry en 2009 fait encore parler d’elle. A quelques heures  de la commémoration du 10ème anniversaire de cet événement macabre,  des victimes et organisations de défense des Droits de l’Homme demandent justice à travers l’ouverture d’un procès juste et équitable.

Sur les ondes de nos confères de Sabari Fm dans son émission ‘‘Comprendre l’actualité’’,  le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo qui avait été victime  ce jour, affirme que la majorité des victimes de ce crime de masse odieux, étaient des militants de son parti UFDG.

A en croire, le président de l’UFDG, les fonds qui lui ont été remis au titre d’une indemnisation provisoire,  ont été dédiés aux victimes du massacre du 28 septembre.

Lisez plutôt !

« Ils ont droit à la justice. Malheureusement, nul ne connait aujourd’hui pourquoi Monsieur Alpha Condé, pour des raisons que nul ne connait, n’arrive pas à se hâter dans l’organisation de ce procès sans doute pour des raisons politiciennes… Nous soutenons le processus tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, mais 10 ans, c’est beaucoup…Je mets beaucoup de pression à l’international où j’ai eu le privilège de rencontrer la secrétaire générale adjointe des nations-unies, Mme Rose-Marie en charge des affaires politiques et de la paix et lorsque j’étais aussi à Washington, j’ai rencontré le responsable de Human Right watch….Il faut qu’on fasse en sorte qu’il n’y ait plus jamais ça dans le pays…L’écrasante majorité des victimes étaient mes partisans, la plupart d’entre eux étaient des militants de l’UFDG. J’entretiens avec les familles, des relations suivies. J’essaie de savoir ce qui se passe, ils sont trop nombreux. Il y a des gens que je connaissais personnellement qui m’étaient proches, j’essaie de faire ce que je peux pour les familles. Lorsqu’on m’a donné l’argent pour les réparations matérielles, parce que ma maison a été touchée, j’ai dédié les fonds aux victimes du 28 Septembre ».

 

Rapporté par Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir