Dabola : les responsables des quartiers formulent des doléances à la CENI

Banniere CBG

Mise à disposition des moyens pour bien entretenir les CAERLE, notamment en termes de restauration, l’assainissement correcte du fichier électoral en radiant les personnes décédées, sont entre autres doléances que les responsables des quartiers de la Commune urbaine de Dabola et d’autres acteurs demandent à la CENI.

C’était à la faveur du comité inter parties (CIP) sur la mise en place des commissions administratives, d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE) ténu ce samedi au siège de la CEPI, en prélude de l’organisation des prochaines législatives prévues en fin décembre 2019.

Pour le chef  de mission de la CENI, Abdoulaye Joe Diagne, le CIP est une instance de concertation pour harmoniser les points de vue des différents acteurs du processus électorale. A Dabola, explique-t-il, nous avons enregistré la présence, la présence des représentants des partis politiques, de la société civile, des religieux, des présidents des conseils de quartiers, de la CEPI et de l’administration. Une occasion pour M. Diagne d’expliquer de long en large à l’ensemble des acteurs la lettre de mission des CAERLE.

« Des responsables des quartiers et autres acteurs ont dit notamment que nous sommes prêt à atteindre les objectifs, mais nous avons voulons que la CENI nous aide à avoir les moyens pour entretenir les CAERLE,  notamment pour la restauration. Ensuite nous voulons que les personnes décédées que nous avons identifiées soient radiées purement et simplement.

A quoi sert d’imprimer des cartes d’électeurs pour des personnes décédées et identifiées comme telles ? »

Un autre participant demande à l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de « veiller à c’est que les listes soient vraiment propre. Il y va dans l’intérêt de tout le pays » at-il indiqué.

Le président de la CEPI, Yaya Kouyaté se dit satisfait de la forte présence des acteurs au CIP et surtout de la qualité des débats. Pour lui, cela augure un bon déroulement du processus dans sa circonscription.

A préciser que les CAERLE passent de 36 à 59 dans cette localité

Alhassane Barry

Réagir