28 septembre 2009 : Les révélations critiques de Tibou Kamara chez nos confrères d’espace Fm

Banniere CBG

Des échanges de réponses à la commande fastidieuse se poursuivent entre Sidya Touré président de l’UFR et l’ancien ministre de la junte militaire, Tibou Camara actuel ministre du régime Condé.

Interrogé ce jeudi, 03 octobre 2019, dans l’émission les ‹‹ grandes gueules ››, le ministre de l’industrie s’est vite précipité pour révélé une autre histoire a nos confrères. Cette révélation consiste à dire sur les ondes d’espace une partie du contenu de la déposition du président de l’Union des forces républicaines (UFR), devant un pool de juges mis en place pour faire que lumière soit faite sur les événements tragiques du 28 septembre 2009.

‹‹ Je n’ai pas été mêlé à ces événements mais je vais vous dire aujourd’hui la raison pour laquelle j’ai été appelé à la Justice. La seule et unique raison. Je rappelle au passage qu’il y a eu l’audition de nombreuses personnes qui ont été témoins, qui ont vécu dans leur chair et dans leur âme ces événements, des éléments des forces de défense et de sécurité. Il y a eu même des enquêtes internationales d’ONG indépendantes qui ne sont pas mêlées à nos conflits internes et qui donc sont supposées avoir fait un travail plus ou moins objectif. Aucune des institutions nationales ou internationales, aucune des personnalités appelée à témoigner ne m’a cité ou n’a fait la moindre allusion à moi. C’est dans sa déposition à lui, que monsieur Sidya Touré a fait allusion à moi et a proféré des accusations. C’est sur la base uniquement de ses affirmations que la justice a estimé que celui qui a été mis en cause avait également le droit de se défendre ››, révèle Tibou Kamara dans un entretien téléphonique avec nos confrères. 

S’il n’y avait pas eu cette déposition de Sidya Touré, poursuit-il, ‹‹ jamais je n’aurais été intéressé de près ou de loin par cette affaire du 28 septembre. cette déposition de Sidya n’est pas à dissocier d’une haine que ce leader aurait contre ma personne pour son rôle supposé dans la défaite de ce dernier aux élections présidentielles de 2010, alors que Tibou était une des figures de la junte militaire qui a organisé lesdites élections ››, a flotté le ministre Tibou Kamara.

Akila Soumah

Réagir