Sidya Touré prêt à descendre dans la rue : ‹‹ les guinéens doivent récupérer leur liberté qu’on veut nous confisqués ›

Banniere CBG

Le FNDC ne veut plus faire des déclarations interminables sans action. Après la réunion, le président de l’UFR, (Union des forces républicaines) ne s’est pas montré bavard sur la question de nouvelle constitution. Même si la peur était dans ses yeux pour sortir dans les rues pour manifester, Sidya se dit déterminé plus que jamais a mobiliser ses partisans pour descendre en grand nombre dans la rue. 

Il estime que : ‹‹ nous rentrons dans une phase où les guinéens doivent récupérer leur liberté qu’on veut nous confisqués ››. 

Poursuivant, le nouveau manifestant de la rue pour sauver la constitution en vigueur, indique ceci au pouvoir d’Alpha Condé : ‹‹ nous n’accepterons pas un troisième mandat que cela soit par référendum ou organiser de manière déguisée derrière un semblant d’élections législatives. Nous n’accepterons pas non plus que le peuple de Guinée soit caporalisé, qu’il n’y ait même plus de partis d’opposition ››, a dit Sidya Touré.

Dans son intervention, qui vise la détermination du FNDC a défendre les acquis démocratiques, l’ancien premier ministre affirme quand même que le pouvoir d’Alpha est animé d’une volonté de faire usage de la violence.

‹‹ Dans la mesure où certains n’arrivent pas à arrêter ce qui a commencé, on nous promet la violence. Le pays est en danger. Je peux vous dire que nous sommes déterminés à aller de l’avant. Nous allons faire en sorte que les guinéens démontrent exactement où est la légitimité dans ce pays ››, a t-il alerté.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir