Kereouané : deux opposants à la nouvelle constitution arrêtés par les agents

Banniere CBG

Le Gouvernement d’Alpha Condé continue toujours sa logique d’embastiller les opposants au troisième mandat. Dans la matinée du mercredi 09 octobre, 2019, le jeune Karamo Traoré et un certain Mory Traoré, ont été arrêtés à Kereouané, Haute Guinée. Selon une radio de la place, dans la région de Boké, ses deux jeunes, sont en ce moment dans la main de la gendarmerie de la ville, pour une seule malédiction, parce qu’ils ont dit non au projet de nouvelle constitution.

En appelant que ces deux jeunes n’y sont pour rien, l’avocat Me. Salifou Béavogui, qui a daigné répondre aux questions posées par certains journalistes, l’avocat en colère mais très respective a demandé la libération sans conditions de ses clients.

Par ailleurs, selon nos oreilles qui broutent de l’informations, ses deux jeunes relèvent tous du front national pour la défende de la constitution (FNDC), une plateforme qui en bonne et due forme, est opposée à toute éventuelle modification de la constitution qui viserait a maintenir un seul homme a rester a la tête de la magistrature suprême après son second et dernier mandat.

Il faut rappeler que depuis cette création du FNDC, opposant aux tripatouilleurs de la constitution guinéenne, décide de sortir sa tête dans l’eau et projette des manifestations de rue sur toute du territoire national et a l’extérieur du pays a partir de ce lundi.  Mais le constat est que, seuls les opposants au troisième mandat sont arrêtés dans leurs manifestations et quant aux promoteurs, ils sont bien pris en compte par le régime et défile comme ils veulent dans toutes les villes. 

Affaire à suivre…

Akila Soumah pour océanguinee.com 

Réagir