Guinée : François Faya Bourouno empêcher de sortir du territoire guinéen

Banniere CBG

Si Cellou et Sidya Touré ont été confinés par le régime Condé, c’est maintenant le tour de François Faya Bourouno qui vient d’être interdit de ses libertés de mouvements.

Cet homme déjà connu dans toutes les communications du parti de l’espoir pour le développement national est interdit de quitter le territoire guinéen.

Joint au téléphone par nos confrères de mosaiqueguinee.com, l’opposant au tripatouillage de la constitution n’a pas caché son indignation face à cette attitude de nos autorités alors qu’il se rendait en Égypte pour une mission professionnelle.

« Je partais pour une mission en Egypte. J’arrive à l’aéroport, je fais les formalités, je me fais prélever les empreintes, on cachète mon passeport et je partais dans la salle d’embarquement, le policier me rappelle, je reviens, il demande mon numéro de téléphone, je le lui remets, il m’envoie vers une autre équipe qui me dit que non on veut vérifier si les empreintes avaient été prélevées à l’émission du passeport à Coléah, je dis mais c’est bizarre et c’est avec ce passeport que j’ai toujours voyagé et j’ai dit qu’avant-hier même j’étais là et je leur ai montré leur propre cachet puisse que je rentrais du Congo, ils ont regardé et il n’y avait plus d’argument, c’est ainsi qu’ils m’ont dit, écoute on nous a demandé de t’interdire de sortir du territoire. Ils ont détenu le passeport et c’est après plusieurs échanges qu’ils m’ont rendu mon passeport et ma valise »,  raconte l’opposant avec un ton de mollesse.

Par ailleurs, il déplore l’attitude escamotable de nos autorités qu’il qualifie de privation de ses libertés.

‹‹ J’ai quand-même droit d’aller là où je veux et quand je le veux. Je ne me reproche rien. Le combat politique que je mène, ce sont mes convictions que je défends et je les défends dans toute la légalité ››, a conclu le déçu Faya Bourouno.

A voir ce comportement indubitable de nos autorités, François Faya Bourouno regrette-t-il d’être guinéen vue le comportement, l’attitude et la confiscation des libertés citoyennes en Guinée ?

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir