Des chamboulements au palais du peuple : Alpha Condé quitte les ministres et cadres organisateurs sans dire un mot (Fiasco)

Banniere CBG

C’est presque un rêve fantasmé que de l’appeler déception présidentielle. Après un long et d’un lent parcours entre l’aéroport de Conakry, Palais du peuple, le président Alpha Condé a quitté sans dire un mot à la foule de ses cadres des départements ministériels, cadres du RPG, les fonctionnaires, élèves, Docteurs et militants pour réclamer un référendum.

Malencontreusement pour ceux qui s’attendaient a une annonce du locataire de Sekhoutoureyah de s’engager dans la logique de changer la constitution qui lui permettrait de rester au pouvoir alors qu’il est au crépuscule de son second et dernier mandat, le président n’a même pas rejoint sa place qui a été réservée pour lui même. Après cette marée humaine, le chef de l’État sans prendre de temps est ressorti pour prendre la direction du palais Sékhoutoureya, Kaloum.

Satisfaits et bien parfumés, les ministres d’Alpha Condé avec un espoir d’être flatté par leur mentor, les ministres, organisateurs, et certains militants se sont immédiatement contentés de cette autre présence des hommes du micro pour des interviews afin de faire les éloges du président Alpha Condé, laissant les visages crispés des partisans a la nouvelle constitution.

Avoir cet accueil avec cavité, le champion des RPG-istes a-t-il été déçu de cette morosité de mobilisation ? Attendons de le savoir parce que le président Alpha Condé est quelqu’un qui ne cache pas sa colère.

Affaire à suivre…

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir