Sanction du SLECG : Mohamed Roméo Bangoura s’est-il servi du nom d’Aboubacar Soumah pour escroquer des personnalités de l’État?

Banniere CBG

Nous venons de l’apprendre avec une source,  le Responsable en charge  de la communication du SLECG Mohamed Bangoura  alias  ‘Roméo’ vient d’être suspendu de ses fonctions par le bureau exécutif national du SLECG, jusqu’à nouvel ordre, pour fait de fautes lourdes.

Cette information vient d’être confirmée par une source sûre du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) qui a donné certaines précisions sur la sanction sévère du SLECG contre Mohamed Roméo Bangoura.

Selon la même source, ‘Mohamed Roméo Bangoura est le premier secrétaire a la communication et administrateur de la page des enseignants. Mais, une page qui appartient à tous les enseignants de Guinée, par conséquent c’est un espace de partage d’idées, de sensibilisation, d’information pour le bien des enseignants de Guinée’.

Mais, lui, ‘(Mohamed Bangoura Ndlr) en a fait pour un espace pour raconter du n’importe quoi là au nom des enseignants surtout au nom du général et du bureau. Il y fait des éloges des gens, ce qui discrédite et donne un caractère politique a la structure, quand il raconte ces trucs pareils, tous ceux qui le regardent il les bloque’, a-t-on appris de cette source du coté de SLECG.

Plus loin, notre fournisseur de cette information qui fait la une de l’actualité sur les réseaux sociaux, révèle également que l’ex Amara Mansa Doumbouya, le fait des publications sans consulter le bureau au nom du général, quand vous faites certains commentaires qui ne lui plaît pas sur ses post il te supprime.

‘Si on te demande de faire certaines publications pour les camarades, il les supprime. Pourtant, indique notre source, il n’assiste plus aux réunions du bureau et des assemblées. Donc, il est déconnecté de beaucoup de choses mais il veut toujours avoir le monopole. C’est pourquoi, notre source nous rassure qu’il (Mohamed Roméo Bangoura) a plusieurs fois été averti mais en vain. Et, tout ressèment, il a fait un post demandant aux enseignants et élèves au nom du bureau de poursuivre les cours, de ne pas obéir les autorités éducatives qui avaient demandé aux élèves d’aller réceptionner le président, chose déjà qui a fâché le bureau parce que s’en est était de trop, et cela n’a jamais été dit au bureau’, a indiqué cette même source.

Gardant son anonymat, la même source nous indique qu’il (Mohamed Roméo Bangoura Ndlr) a plusieurs fois démarché auprès des personnalités de l’État, les escroquer au nom du général Soumah. A précisé que nous ne sommes pas encore rentrer en contact avec le principal cité dans cette affaire. Mais, s’il accepte de répondre aux questions de notre rédaction concernant ses accusations qui sont portées contre sa personne, nous y reviendrons également pour mettre sa version des faits.

Il faut rappeler de passage, qu’une assemblée générale selon nos informations, sera tenue le Samedi 02 novembre 2019 au siège du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Mais la question que nous nous posons, est de savoir si le cas de Mohamed Roméo Bangoura sera sévèrement condamné comme pour celui d’Oumar Tounkara qui avait échappé à certains propos hostiles de ses camarades ?

Dossier a suivre de prêt.

Akila Soumah pour océanguinee com

Réagir