Après leur refus : le corps des victimes sont maintenant disponibles

Banniere CBG

Après avoir été empêcher pour être en possession des jeunes tués lors des manifestations récentes, les autorités sont désormais prêtes à rendre le corps des victimes du 14 et 15 octobre 2019.

Après leur opposition aux familles des victimes et a la délégation du FNDC le mardi dernier, le procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn a annoncé vendredi la fin des prétendues autopsies au nom desquelles les corps de ses victimes avaient été retenus.

«Les famille des victimes peuvent dès lors, se présenter à l’hôpital sino-guinéen où les corps seront mis à leur disposition en vue de leur inhumation», dit-il dans un communiqué du procureur lu sur la télévision nationale.

Reste à savoir maintenant si, le FNDC acceptera avec les familles éplorées pour organiser les obsèques.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir