Marche du FNDC : la circulation morose sur l’autoroute Fidel castro

Banniere CBG

Même si aucune mobilisation pour l’instant reste invisible sur les lieux, mais les activités sont entièrement paralysées dans quelques endroits même d’une partie de l’aéroport, ou des engins roulants passent discrètement sur l’autoroute Fidel castro. 

Il est (08h GMT) La marche du front national pour la défense de la constitution (FNDC) ce jeudi 14 novembre 2019, commence à impacté le centre de la banlieue, aéroport international de Conakry. Certaines boutiques et magasins sont fermés, la circulation morose et des citoyens peinent à trouver de véhicule, a constaté océanguinee.com a travers un de ses reporter. 

Dans le quartier Gbessia, au rond-point dudit trajet pour la marche de ce jeudi, le calvaire des citoyens qui veulent être matinale dans leurs lieux de travail reste le même. Certains conducteurs de Taxi se limitent juste sur ce tronçon pour éviter des dérapages.

Au moment ou nous mettions cette dépêche en ligne, certains pourfendeurs de la constitution commençaient à rallier le point de départ qui est prévue pour l’aéroport jusqu’au palais du peuple, selon les organisateurs. 

Il faut aussi reppeler de passage, que le gouverneur de la ville de Conakry autorisant cette marche à donner l’ancien itinéraire aux opposants de la nouvelle constitution. De l’autre côté ceci dit que les membres du FNDC, rejettent en bloc cette annonce du gouverneur de la ville de Conakry et comptent aller jusqu’au palais du peuple. Face à cette opposition du FNDC, une violence risque-t-elle de s’abattre encore sur Conakry ce jeudi ? 

Nous y reviendrons…

Akila Soumah depuis l’aéroport pour océanguinee.com 

Réagir