Ousmane Kaba sur les tueries sur l’axe : le monde se rend compte que les enfants d’une communauté particulière sont visés aujourd’hui en Guinée

Banniere CBG
Au-cours d’une assemblée extraordinaire de ce Samedi 16 Novembre 2019, le parti des démocrates pour l’espoir (PADES), c’est Ousmane Kaba le président dudit parti qui était face à ses militants. Devant ce parterre de militants et sympathisants, Ousmane Kaba s’est laisser transporté par sa colère contre l’attitude des forces de l’ordre de sécurité lors de la marche du FNDC qui a été réprimée de façon violente le 14 novembre dernier.
«Le jeudi tout le monde a vu la répression de la marche en Guinée et c’est le lieu de rendre un hommage à tous les manifestants et à tous nos leaders qui ont accepté d’aller braver le gaz lacrymogène et qui sont prêts à se battre pour que notre jeunesse puisse vivre dans une Guinée de paix et dans un pays démocratique», a déclaré le patron du PADES avec toute sa colère.
Sur place, Ousmane Kaba est allé jusqu’à porter un doigt accusateur sur le gouvernement guinéen. ‹‹ (…) Nous condamnons avec la dernière énergie la répression qui est en train de s’abattre, la dictature que notre pays est en train de connaitre car c’est de ça qu’il s’agit: une véritable dictature. le monde se rend compte que les enfants d’une communauté particulière sont visés aujourd’hui en Guinée mais cela est fait pour diviser le peuple de Guinée. C’est pour que nous allons à  la guerre civile mais ça ne se passera pas comme ça», laisse t-il entendre, avec des militants qui disent avec lui : ‹‹ Amoulanfé ››, ça ne marchera pas.
Selon Dr. Kaba, ‹‹ la Guinée est dans une phase historique pour le devenir de ses enfants. C’est pour cela j’invite le peuple de Guinée à se battre pour empêcher qu’une dictature ne s’impose en Guinée au détriment de la démocratie ››, renchérit l’ancien argentier d’Alpha Condé.
Akila Soumah pour océanguinee.com
Réagir