Nouvelle constitution en Guinée: Le ministre du Budget demande la consultation du peuple !

Banniere CBG

La visite du chef de l’Etat ce samedi 23 novembre dans la ville de Kankan, a connu un succès. Nombreux sont des citoyens à sortir accueillir le magistrat du pays et l’affiché leur soutien indéfectible au moment où les acteurs du FNDC demandent l’alternance au sommet de l’Etat  pour les prochaines élections présidentielles.

Les partisans du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel, en accueillant le président de la République, Pr Alpha Condé,  scandent des propos « oui à une nouvelle constitution ». Une manière pour eux de réclamer un referendum constitutionnel, alors que des défenseurs de la constitution ou opposants au troisième mandat soutiennent mordicus le contraire tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays et à l’étranger. Mais de l’avis de l’actuel  ministre du budget, cette contradiction fait la valeur de la démocratie entre partisans et opposants au projet du changement constitutionnel.

« Ça veut dire tout simplement que la démocratie est vivante en Guinée. La contradiction, c’est l’essence même de la démocratie. Il n’y a pas de démocratie quand on est dans un débat de monologue. La monologie ne rime pas avec la démocratie. C’est normal, ces gens qui disent ‘’oui’’, on veut la nouvelle constitution, il y a d’autres qui disent, on ne veut pas une nouvelle constitution », a indiqué le ministre Ismaël Dioubaté en marge de la visite en cours, ce samedi 23 novembre, du Président Alpha Condé dans la ville de Kankan.

Pour départager les protagonistes,  le ministre de la république pense comme tous les membres du gouvernement et cadres du parti au pouvoir qu’il est important d’aller au referendum : « Entre les deux rivaux, le peuple est là pour trancher. Et le peuple, c’est le vote. Donc, je pense qu’il n’y a pas de discussions stériles à avoir autour de la question. Mais plutôt, consulter le peuple pour que le peuple donne son point de vue ».

Réagir