Cellou Dalein répond à Alpha Condé : « on ne tombera pas dans son piège »

Banniere CBG

« C’est un évènement, mais ce n’est pas une surprise dans la mesure où tous les guinéens savaient que monsieur Alpha Condé s’obstinait effectivement à changer cette constitution à l’effet de s’octroyer un troisième mandat ».

Ces propos sont ceux du chef de file de l’opposition guinéenne.

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée dénonce une tentative du chef de l’Etat de s’éterniser au pouvoir.

« Le seul objectif visé par ce changement de Constitution, c’est de permettre à monsieur Alpha Condé de briguer un troisième mandat en 2020 en disant  maintenant les compteurs seront remis à zéro », a indiqué Elhadj Cellou Dalein Dalein Diallo  qui rassure que ses collègues et lui ne permettront pas l’aboutissement du coup d’Etat constitutionnel.

« Nous avons un objectif qui est celui d’empêcher le changement de la Constitution parce qu’il y a aucune justification sauf celle de permettre de briguer un troisième mandat en 2020. Nous allons nous y opposer au sein du FNDC. On sait que le peuple de Guinée aussi est largement opposé. Tout le monde se lèvera comme un seul homme pour marquer de manière ferme et catégorique son opposition à ce projet de nouvelle constitution. Les législatives telles qu’elles sont aujourd’hui préparées dénotent bien que Alpha Condé veut faire un hold-up électoral pour s’octroyer la majorité qualifiée au Parlement ».

Poursuivant, il fustige les manœuvres de la CENI dans la préparation des prochaines législatives : « vous avez vu les conditions dans lesquelles cette révision des listes électorales ont été menées. Ça montre bien que l’objectif de monsieur Alpha Condé n’est pas d’organiser une élection libre et transparente, mais plutôt de s’octroyer une majorité suffisante pour montrer à la communauté internationale qu’il est majoritaire dans son pays et que son peuple veut qu’il s’éternise au pouvoir ».

« Nous n’avons pas vocation de boycotter des élections. Mais nous n’avons pas non plus vocation à participer à une mascarade électorale. Nous exigerons que les conditions d’une élection équitable, juste et transparente soient réunies. Sinon il n’y aura pas d’élections parce qu’on n’est pas là pour boycotter le scrutin. Nous allons imposer notre droit de participer aux élections, mais à des élections libres et équitables », a rassuré Cellou Dalein Diallo.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir