Cellou Dalein Diallo à ses militants : ‹‹ nous aussi préparons nous à l’affrontement ››

Banniere CBG

C’est clair pour tout le monde. Si Alpha Condé avait demandé à ses partisans de se préparer a l’affrontement, la figure de proue de l’opposition Républicaine, Cellou Dalein Diallo n’entend pas participer à des élections législatives avec le fichier qui ne reflète pas la réalité du corps électoral.

‹‹ Alpha Condé a dit publiquement à ses partisans de se préparer à l’affrontement, alors nous aussi, préparons-nous à l’affrontement. Nous n’avons pas vocation à boycotter des élections, mais à participer à de véritables élections parce qu’on n’a peur d’aucun candidat et d’aucun parti ››, a indiqué le principal challenger d’Alpha Condé.

Devant un parterre de militants, le président de l’UFDG rassure que son parti reste la ‹‹ plus grande force politique ›› Cellou déclaré que le  ‹‹ RPG Arc-en-ciel sans l’administration ne peut pas s’arrêter devant nous. Nous voulons participer aux élections législatives parce que le peuple de Guinée est prêt à nous renouveler sa confiance exprimée déjà lors des élections locales, mais il faut bien que ça soit des élections justes et équitables ››.

Par ailleurs, cet opposant avec un ton déterminé, affirme que sa formation politique ne craint pas prendre a des consultations électorales. ‹‹ Il faut que la compétition soit juste, que les candidats et les partis qui y vont aient les mêmes chances de gagner et ça soit le peuple qui choisisse ses députés ››.

Il précise qu’il ‹‹ ne s’agit d’attendre le jour du scrutin pour dire qu’on va empêcher le vote. Nous devons nous mobiliser et exiger que le fichier soit assaini, que les conseils régionaux et de quartier soient installés, qu’on met à la tête de la CENI un homme digne et responsable, compétent, neutre et impartial qui saura tenir la balance égale entre la mouvance et l’opposition et entre tous les partis qui vont s’engager dans la compétition ››.

‹‹ nous ne pouvons pas accepter que quelqu’un qui obéit aveuglement aux dictats d’une des parties dirige la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ››, dira Cellou Dalein Diallo a qui veut l’entendre.

Akila Soumah pour oceanguinee.com

Réagir