Kalémodou Yansanè : ‹‹ il faut être fou pour imaginer qu’on peut organiser des élections sans l’UFDG ››

Banniere CBG

Kalémodou Yansanè s’est exprimé Samedi au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Dans son intervention, cet homme en casquette a réaffirmé les conditions pour la participation de son parti aux élections législatives du 16 février en Guinée.

Devant les militants dudit parti, il assure que sa formation politique réclame l’assainissement du fichier électoral tout en demandant aussi le départ Me. Salif Kébé de la CENI. 

‹‹ Notre parti seul a le tiers des députés à l’Assemblée nationale. L’UFDG est le seul parti qui est capable de bloquer toutes les lois organiques à l’hémicycle. Sur le plan législatif, nous sommes incontournables ››, a affirmé l’opposant.

‹‹ Il faut être fou pour imaginer qu’on peut organiser des élections sans l’UFDG. L’UFDG seul à 120 maires et 2200 mille élus en Guinée. Nous contrôlons 75 quartiers sur 128 à Conakry. L’UFDG et l’UFR contrôlent 95 % des suffrages de l’opposition guinéenne ››, a-t-il dit.

‹‹ On ne peut pas imaginer construire quelque chose en Guinée en oubliant l’UFDG, l’UFR et leurs alliés. Les charlatans qui pensent qu’on peut construire quelque chose de durable ici sans l’UFDG n’aiment pas le bonheur de la Guinée ››, a assuré Kalémodou Yansanè.

Le candidat malheureux a la conquête de la mairie de matoto, mentionne que le président de la république a appelé a ‹‹ être prêts à l’affrontement. Nous, on ne souhaite pas l’affrontement, mais si on veut nous sortir de la Guinée, on s’y opposera énergiquement ››.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir