Côte d’Ivoire : Guillaume Soro promet « d’organiser la résistance » depuis la France

Banniere CBG

L’opposant au pouvoir ivoirien, de retour en France et visé par un mandat d’arrêt international, reproche à Emmanuel Macron d’avoir manqué de « courage et de maturité » lors de sa récente visite en Côte d’Ivoire.

Monsieur Guillaume Soro, n’est pas décidé à lâcher prise face au président ivoirien, Alassane Ouattara. « Je suis et reste candidat à la présidence de la République. Je vais organiser la résistance comme le général de Gaulle l’a fait depuis Londres », a-t-il déclaré dans une interview au Journal du dimanche (JDD) du 29 décembre. « Il ne s’agit que de résistance politique », a-t-il insisté alors que la justice ivoirienne l’accuse d’avoir préparé « une insurrection civile et militaire » pour s’emparer du pouvoir.

Guillaume Soro, ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne (2012-2019), est également visé par une information judiciaire pour « détournement de deniers publics, recel et blanchiment de capitaux portant sur la somme de 1,5 milliard de francs CFA » (environ 2,25 millions d’euros), a déclaré le procureur. « Quinze » de ses partisans « ont été arrêtés » lundi par les forces de l’ordre, dont le député Alain Lobognon, le bras droit de M. Soro, « mais pour des dossiers complètement différents », a précisé le magistrat.

Alas Toure pour oceanguinee.com

Réagir