Salif Keita sur l’incident de l’aéroport et après les excuses du président Alpha Condé.

Banniere CBG

Salif Keita, ce Baobab de la musique africaine a vécu le choc de sa carrière en se voyant mal reçu par l’administration de l’aéroport international de Conakry. Invité en Guinée pour un concert à Guichet fermé, sa déception et sa colère se furent avec tâches.

<< J’avais oublié que l’aéroport guinéen n’est pas guinéen, il est français. 99 ans de contrat avec la France >>

Mais après son concert réussi et honorer par le président de la République en personne, Salif semble retrouver son sourire et son cœur de pardon. En ces termes il réaffirme son amour pour la Guinée, ce pays a qui il doit presque tout, mais aussi ce pays à qui il a peut donner  :

Merci à la Guinee pour ce beau concert à guichet fermé. Je vous aime tous! Aussi , je tiens à remercier le President Conde qui, après l’incident a l’aéroport, a tenu à se déplacer jusqu’à mon concert pour me réconforter, confirmer l’unité entre le Mali et la Guinée, et me présenter son regret pour mon traitement au Salon d’Honneur.

Dans la vie, on peut tous faire des erreurs, mais seuls les ignorants refusent de se remettre en cause et de corriger leurs erreurs.

Je tiens à dire aussi que je n’ai rien contre les français, je ne suis pas anti-français. J’aime les Français comme j aime toute l’humanité, mais je n’aime pas la stratégie politique et économique française qui oppressent systématiquement et sournoisement notre continent.

La liberation de ma patrie vient avant tout! Le Mali et l’Afrique vient avant tout! Que notre continent et nos peuples soient bénis et libérés des chaînes esclavagistes en gagnant réellement leur indépendance économique et politique.

Je vous souhaite tous un merveilleux 2020, pleins de bonheur, amour, bonne santé et prospérité. Avançons seulement.

Vive le Mali, vive l’Afrique, Africa Unite, vive la paix et Merci au président Alpha Condé. 

Alas Touré pour oceanguinee.com

Réagir