Guinée/Albert Damantang assure que ceux qui tirent sont des ‹‹ criminels, et ennemis de la République ››

Banniere CBG

L’actuel patron du ministère de la sécurité et de la protection civile, Albert Damantang, a du mal à revivre ses tueries fantaisistes sur l’axe. C’est pourquoi, il croit savoir pourquoi a l’occasion des protestations de rue on enregistre des cas de morts dans notre pays. 

‹‹ C’est parce que ces manifestation sont violentes, parce que la volonté a été clairement affichée de semer le chaos et procéder à une insurrection. Quand on a des assaillants non identifiés avec des méthodes de protestations violentes, parfois, extrêmement violentes, il est évident que  la probabilité qu’il y ait des victimes par mort violente augmente ››.

La remplaçant de l’ancien ministre, Alpha Ibrahima Keira, assure que ses enquêtes ont révélé que certains citoyens guinéens ont trouvé la mort accidentelle lors des manifestations.

‹‹ Certains cas de morts sont attribués à des agents ou par balles, on vient de démontrer que c’étaient des accidents. D’autres ont été enregistrés dans des circonstances qui suscitent des interrogations. Cette problématique qui dure depuis neuf pose un véritable défi à notre Etat ››.

Alberd Damantang affirme que les autorités sont a pied d’œuvre pour dit-il, ‹‹  faire en sorte que ces tueries cessent, parce qu’elles sont préméditées par des personnes qui veulent semer le chaos et la division en Guinée ››.

Il assure d’ailleurs que les auteurs de ces actes qui endeuillent des familles sont des ‹‹ criminels et ennemis de la République. Il est hors de question de les laisser continuer ››.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir