Guinée : des larmes aux yeux, des familles endeuillées et d’autres morts enregistrées de nouveau à Labé

Banniere CBG

Le pays d’Alpha Condé continue d’enregistrer les cas de morts dans les manifestations. Après l’axe Hamdallaye-Bmabéto et Cosa, ce jeudi 23 janvie, 2020, la commune urbaine de Labé a été revu à la hausse. Les affrontements violents entre opposants au troisième mandat et forces de l’ordre de Sécurité ont fait trois morts.

Après le premier jeune qui a succombé à ses blessures, c’est Alpha Oumar qui a été tué par balle en début d’après-midi peu de temps après. La dépouille a aussitôt été transférée au domicile privé du grand imam de Labé, qui a directement fondu en larmes en découvrant le corps de ce jeune tué dans le pays du président Alpha Condé. 

Selon nos informations, c’est un chauffeur d’une Ambulance, connu déjà sous le nom de Maitre Dioula a été tué dans des circonstances qui restent tout de même a élucider, alors qu’il était en partance d’un quartier pour récupérer une dépouille mortelle chez l’imam ratib de la mosquée de Labé. 

Une fille blessée par balle est actuellement sous soins à l’hôpital régional de Labé, a-t-on appris.

Aux dernières nouvelles, le gouverneur Madifing Diane a regagné sa résidence sous l’escorte sécuritaire. En même temps, un PA est actuellement installé devant sa résidence pour lui protéger.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir