Guinée/Labé: Cris de coeur d’une citoye perdue

Banniere CBG

Sous les larmes impuissantes des citoyennes mères de la ville sainte de karamoko Alpha, des citoyens s’interrogent et se posent des questions auxquelles ils ne peuvent nullement pas répondre.

Suite à l’appel de manifester lancé par le FNDC, la ville de Labé a connu un autre jeudi tout différent des précédents. C’est dans cet air, qu’en citoyenne nous a confiée ses larmes d’un coeur et de l’âme.

Nous vous invitons à la lecture.

« Je suis  choquèe, meurtrie, les mots me manquent pour décrire mon ètat actuelle. Je suis une femme, une épouse, une mère, une sœur. Mais au delà d’en tout, je suis une citoyenne privée de justice et de chez-moi. 

Que nous voudrait encore monsieur Alpha Conde? Que voudrait-il encore que les Guinéens retiennent de lui ?

A ce jour autre que les trois (3) victimes de Labé, Conakry seulement a enterrée près 140 jeunes dont le plus âgé d’eux n’avait que 37 ans. 

Même l’ambulancier qui transportait le corps d’une vict n’a pas été épargné aujourd’hui à Labé. Que nous voudrais encore monsieur Alpha Conde? Où voudrait-il qu’on ailles et comment avec cette barbarie?

Nous-nous avons des enfants, petits enfants, fréres et autres. La preuve est que vous êtes entrain de les tuer. Et vu votre manière de le faire, nous nous demandons si aussi vous avez des enfants, des sœurs, épouses ou mères, en un mot une famille? Tôt où tard vous serez rattrapés soi,  par la justice  des homme où par la justice divine.

pour dire vrai, je suis perdue au milieu de ma cité »

Pour oceanguinee.com

Réagir