Guinée/Madifing Diané, Gouverneur de la région de Labe : ‹‹ j’ai à faire à des terroristes, et rebelles structurés venus d’ailleurs ››

Banniere CBG

Trois personnes ont été arrachées au fleur de leurs âmes sensibles dans des violences survenues a Labé, suite à l’appel à la résistance du Front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Avec ses propos moins religieux, le gouverneur Madifing Diané a nié toute implication des forces de sécurité dans ces crimes et accuse d’ailleurs un groupe de personnes de semer la terreur dans sa ville.

A l’entendre, il assure que la police et la gendarmerie interviennent dans les opérations de maintien d’ordre avec des moyens conventionnels.

‹‹ Nous avons en face de nous une véritable rébellion qui nous engage dans un véritable état de guerre, parce qu’ils sont arrivés tous armés ››, a déclaré le gouverneur Madifing Diané.

Qui ajoute que : ‹‹ ce sont les même personnes qui ont cassé Pita, Dalaba, Mamou qui se sont donné rendez-vous à Labé ››.

Moins chamboulé de ce qui arrive à Labé, Madifing accuse des individus ‹‹ entièrement drogués et soulés ›› d’avoir attaqué le gouvernorat de Labé. Il affirme que ces derniers sont en possession ‘’d’armes de calibres douze, de fabrication locale ainsi de fusils de guerre qu’ils ont tirés de différents endroits ››.

‹‹ Leur première attaque était même sous le slogan Allahou Akbar. C’est le réveil d’un système que nous connaissons à travers la sous-région. Ma responsabilité est de protéger la population, mon souhait est qu’il n’y ait pas de mort au sein de ma population ››, explique le gouverneur.

A qui veut l’entendre, Madifing insiste qu’il a le droit de réquisitionner l’armée qui, selon lui, est restée dans l’enceinte du gouvernorat.

‹‹ Je n’ai pas peur des mots. La situation qui prévaut sur ce terrain, si j’avais la possibilité de demander aux anges de les frapper, ils les frapperont ››, indique le gouverneur, qui assure qu’il a a faire a des ‹‹ terroristes et rebelles structurés venus d’ailleurs pour saccager la paix dans une région ››.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir