Guinée: Cri de coeur et déception d’un citoyen

Banniere CBG

Nous sommes si j’ai bonne mémoire à 142 citoyens tués par nos FDS dont 141 de la commune de Ratoma et un seul de la carrière depuis l’avènement du professeur Alpha Conde au pouvoir. 142 jeunes dont un seul qui avait 37 ans de vie. Tout ceci nous est arrivé, et nous n’avons opté pour aucune indignation, aucune sanction, aucune justice.

Nos agents ont tiré sur le cortège funéraire des nos jeunes qu’ils ont tué, gagé le cimetière pendant qu’on les enterre, arrêté et humilié de vieilles personnes tout çà nous n’avons manifesté aucune indignation.

Avec toutes les exactions commises, nous avons opté pour le silence et la résignation. 

Mon Dieu ! Qu’avons nous fait pour vivre une telle vie ?

A l’intérieur du pays, plus particulièrement à Labé, un ambulancier transportant un corps tué par les balles de nos forces de l’ordre, fut sortie de son véhicule, battu et tué. C’est que même les pays de guerre n’ont pas fait, nous l’avons fait. Mon Dieu! Qu’avons-nous fait ?

A la veille de ce jour auquel une femme, une épouse, une sœur, une mère à été utilisée comme un bouclier par nos agents de forces de sécurité, la traîner comme une traînée, j’aurais au moins à défaut des ces excuses du ministère de la sécurité et de la protection civile qui nous passe en face, entendre la réaction de notre première dame, de la ministre des affaires sociales, les épouses de nos ministres et dames ministres, les ONG de défenses des droits de la femme, etc. Mais hélas ! 

Alors si oui le ministère de la sécurité est dans sa sincérité, qu’il identifie la compagnie qui couvert le maintien d’ordre à wanindara 3, identifie la section qui a opéré, puis interroge le chef de section, ainsi facilement il mettra aux arrêts ceux qui ont fait de cette femme un bouclier. La même chose pour identifier ceux ou celui qui a tiré sur les victimes par balles, d’exactions et autres atrocités.

L’unique question que je pose encore est : pourquoi ?

Aissata Keita pour oceanguinee.com

Réagir