Guinée/Labé: Ces aveux de Madifing qui choquent l’opinion et culpabilise l’état

Banniere CBG

Alors que ce même gouverneur avait nié d’etre responsable de la mort des manifestants dans la ville de Karamoko Alpha en janvier dernier, Madifing Diané, gouverneur de la région administrative de Labé a enfin fait entendre la vérité à travers  des aveux choquants et inacceptables dans un pays normal.

Dans un entretien avec le journaliste Thomas Dietrich du media français Le Media Tv.fr, notre gouverneur n’ai pas passé de coq à l’âne pour avouer ses responsabilités.

« Il y a eu des morts on ne le cache pas, c’est à ciel ouvert.  C’est avec peine qu’un citoyen pour ou contre le système meurt. Notre souhait aurait été de les arrêter, si on pouvait les arrêter, que des tuer. C’est ça la vérité », a déclaré Madifing Diané

Par manque de raisons et de sens, le gouverneur seul dans ses mots et idées, se controverse, car ayant quoi que ça coûterais de convaincre son interlocuteur. Il fait entendre à son interlocuteur, que ce sont les manifestants qui ont tué l’ambulancier de l’hôpital en plein opération de secours.

« Qui a soulevé le mouvement ? C’est l’Etat ? C’est ceux-là qui sont sortis avec violences. Ça ce n’est pas de notre responsabilité (…) Notre déontologie exige de nous en tant de guerre totale, les parties en conflit de protéger une ambulance. C’est dans leur milieu que ça été fait. Il n’était même pas dans la zone sécurisée par nos services. L’autopsie l’a prouvée ».

A rappeler que les mouvements contre la nouvelle constitution et le 3ème mandat ont fait cinq (5) morts dans la circonscription de Labé.

Abdoulaye Fogo Balde pour oceanguinee.com

Réagir