Guinée : le préfet de N’zérékoré accuse le FNDC d’être auteur des incendies des CPI dans le pays

Banniere CBG

Quelques heures pour l’ouverture des bureaux de vote en Guinée, le préfet de N’zérokoré continue toujours à se rebeller contre les opposants au changement de la constitution. Sory Sanoh, accuse même les opposants d’être les auteurs des différents incendies des matériels électoraux dans plusieurs préfectures du pays.

«Je regrette tous ces actes de vandalisme et d’incendie perpétrés dans le pays. Le FNDC c’est son droit de ne pas aller aux élections, de boycotter mais ce n’est pas un droit pour lui d’empêcher les autres citoyens d’aller voter. Comme ils ont dit qu’ils vont user de tous les moyens, sans ajouter légaux, c’est là le problème. Je dis et j’assume que tout ce qui se passe comme ça  dans le pays doit être mis au compte du FNDC ››, accuse le préfet de N’zérékoré qui demande aux citoyens d’aller voter sans crainte.

Comme s’il fallait s’y attendre, cette autorité de N’zérekoré ville influente de l’opposition, le préfet tient tête le front opposé à la nouvelle constitution aux incendies des CPI.

Pour lui, ‹‹ Tous les incendies qui ont lieux comme ça dans les magasins des CEPI avec les menaces proférées à l’endroit de certains présidents de CEPI sont organisés par eux. Cela doit cesser, personne n’est obligée d’aller aux élections et personnes n’a le droit d’empêcher les autres d’aller. Je ne comprends pas comment on peut détruire le pays qu’on veut commander avant même d’arriver au pouvoir ››, a dit le préfet Sory Sanoh.

Tout restera à savoir désormais si, le préfet de cette localité serviteur du régime actuel marchera sur la langue de son patron qui a demandé aux jeunes de frapper ceux qui tenteraient de saccager les urnes.

Affaire à suivre…

Aly Badara Akila pour Oceanguinee.com

Réagir