Cellou Dalein Diallo galvanise le FNDC : ‹‹ nous devons nous réjouir, c’est notre combat ››

Banniere CBG
L’opposant Cellou Dalein Diallo s’est exprimé sur le discours de monsieur Alpha Conde hier Samedi 29 février 2020, lors de la plénière du Front national pour la défense de la constitution (FNDC).
Ce principal challenger d’Alpha Condé et figure de proue de l’opposition Républicaine qui ne prend pas de gangs contre son adversaire, dit à qui veut l’entendre qu’ils se réjouir du fait que qu’Alpha Condé a rejeté son projet.
 
« Le FNDC s’est battu à Conakry, à l’intérieur comme à l’étranger, malgré la répression sauvage qui s’abattait sur les manifestants. Plus de trente-six morts, une centaine de blessés par balles, des gens kidnappés en pleine nuit dans le cadre des arrestations préventives, qui sont aujourd’hui incarcérés à Soronkoni (camp militaire Ndlr). Beaucoup d’autres sont en prison et attendent leurs procès. Rien ne nous a fait reculer. Et aujourd’hui la prise en compte de la crise guinéenne par la communauté internationale est une réalité. Nous devons nous réjouir, c’est notre combat », s’est il félicité.
Pour enfoncé le clou, Cellou Dalein Diallo a appelé le peuple de Guinée a poursuivre des manifestations.  « …Alpha Condé avait dit qu’il n’y a pas de crise en Guinée, aujourd’hui c’est indéniable, il y a une crise. C’est pourquoi la CEDEAO a décidé d’envoyer ce comité de haut niveau, c’est parce qu’il y a une crise. Je suis content de sentir que le peuple de Guinée reste mobilisé pour manifester, il ne s’est pas laissé berné par la déclaration d’Alpha Condé, parce que cette déclaration ne vise qu’à rompre un peu son isolement à l’international et en Afrique. Il faut continuer la lutte, nous allons gagner ce combat contre le troisième mandat, contre la violation des droits humains. Maintenons le cap », a lancé le président de l’UFDG.
Devant cette auguste Assemblée, les pourfendeurs de la constitution actuelle, prévoient une marche de protestation le jeudi pour montré leur opposition catégorique au projet du président Alpha Condé.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir