Crise politique Guinéenne : Après le rapport accablant de la CEDEAO, la CENI apporte des précisions

Banniere CBG

Après le report accablant des experts de la CEDEAO sur le fichier électoral Guinéen, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), au cours de sa session plénière de ce mercredi 11 mars 2020 a adopté dans sa majorité sur l’ensemble des points de recommandations soulevés par la mission d’audit de la CEDEAO. Ce rapport qui était tant attendu a été transmis à l’organe en charge des élections par la Commission de la CEDEAO à travers le Ministère en charge des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger.

La CENI en attendant d’avoir une précision sur le temps de mise en œuvre nécessaire pour une évaluation avec Innovatrics, s’est engagé avec plus de précision.

Pour elle, la mise en œuvre consistera notamment :

« A mettre de côté 2.438.992 électeurs qui ne se sont pas présentés lors du dernier enrôlement, donc, ne justifiant pas d’une pièce d’identité archivée dans la base de données.

La radiation de 93 électeurs qui comportent une erreur sur leur date de naissance. 

Sur les autres éventuels cas de cartes multiples, la mission recommande la mise en œuvre de contrôle de traçabilité de production de cartes pour les prochaines opérations d’établissement de listes électorales.

La CENI a adressé à la Commission de la CEDEAO et à la mission d’audit du fichier électoral sa sincère gratitude pour la qualité de l’expertise. Elle remercie tous les partenaires techniques et financiers pour l’accompagnement et les efforts déployés dans le but de renforcer la confiance des acteurs dans le processus électoral guinéen. » 

LA CENI

Réagir