Guinée : Sourde oreille du gouvernement envers le SLECG : onze centrales Syndicales annoncent une grève le jeudi

Alors que le Gouvernement d’Alpha Condé fait face aux menaces par apport a cette affaire de nouvelle constitution, une autre crise aussi se pointe a l’horizon le jeudi pour accompagner cette grève du syndicat de l’éducation.

Le gouvernement faisant la sourde oreille, onze centrales Syndicales annoncent une grève générale a partir du jeudi 19 mars 2020.

« Nous sommes au regret de constater, qu’en dépit de notre volonté manifeste d’œuvrer pour une solution pacifique de sortie de crise de l’école guinéenne, le manque de volonté du Gouvernement dans la gestion de cette crise », a annoncé Abdoulaye Sow au nom de ses 11 centrales Syndicales dans un courrier adressé à Alpha Condé et son gouvernement. 

L’USTG dirigé par Abdoulaye Sow et celui de l’UNTG, ont tous annoncés que « malgré nos différents courriers, les multiples contacts et le protocole d’accord du 10 janvier 2019, dans le souci d’aplanir nos différends ; nous sommes tenus à faire valoir nos droits légaux et légitimes pour faire aboutir nos revendications ».

Onze centrales syndicales pourraient être impacté le jeudi si, la sourde oreille du gouvernement continue aujourd’hui. D’ailleurs, s’il refuse d’appeler le SLECG pour empêcher une autre crise dans le pays, rien n’empêchera la suivie de cette grève dans tous les secteurs du pays demain. 

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com