Double scrutin en Guinée : La population de Mali terrorisée par des Militaires

Banniere CBG

Par Abdoulaye Fogo Balde

Les citoyens du Mali, une des préfectures de Labé n’a pas aussi connu un double scrutin apaisé. A l’image des instants du désormais feu colonel Issa Camara, cette population s’est vue être terrorisée par des bérets rouges ce dimanche jour du double scrutin contesté en Guinée.

A la différence, c’est que cette fois-ci, c’est le préfet de ladite localité qui est accusé.

Et d’après nos confrères de guineematin.com, tout porte à croire que la provocation serait venue de l’armée (bérets rouges).

Lisons ceci :

« Le préfet a fait venir ici trois pick-up de bérets rouge. Ils ont ouvert un bureau au niveau de l’école primaire de Mali 1… Ce matin, la ville était calme. Mais, un groupe de jeunes qui, apparemment, comptait aller voter a rencontré un groupe de militaires qui les a sommés de rentrer. Les jeunes ont protesté ; tout d’un coup, une altercation s’en ait suivi entre eux et les militaires. Ils ont commencé à frapper ces jeunes. Ces derniers ont couru pour entrer dans le quartier où ils se sont dispersés. Ils ont été pourchassés par les militaires qui, ensuite, se sont mis à commettre des exactions dans les domiciles des gens. Ils se sont mis à tirer à travers la ville. Ils ont frappé et blessé plusieurs personnes »


A précisé que tout comme dans certaines villes hostiles à ce double scrutin, les habitants du Mali vivent dans la peur et la terreur. « C’est son les militaires qui patrouillent dans la ville, nous sommes enfermé dans nos maisons, on entend des coups de feu de tout les côtés. Ils (les militaires ) traquent les gens pour des raisons non fondées. » nous a confié un citoyen que nous avons eu au téléphone.

Pour oceanguinee.com

Réagir