Coronavirus : « Tuez-les », la consigne du président philippin sur les contrevenants au confinement

Banniere CBG

Le président philippin Rodrigo Duterte a prévenu les contrevenants aux mesures de confinement instaurées pour endiguer la propagation du coronavirus qu’ils risquaient d’être tués par balle, et a déclaré que toute maltraitance contre le personnel médical était un crime grave qui ne serait pas toléré.

« Mes ordres à la police et à l’armée. S’il y a des troubles et qu’il y a une possibilité qu’ils ripostent, avec un risque pour vos vies, tuez-les par balle, a-t-il ajouté.

Est-ce bien compris ? Morts. Au lieu de causer des troubles, je vous enterrerai, a poursuivi le chef de l’État »

Ouest France

Réagir