Poutine s’isole après avoir serré la main d’un médecin infecté à l’hôpital de Moscou

Banniere CBG

Mardi, il a été révélé que Denis Protsenko, le médecin-chef de l’hôpital des maladies infectieuses qui traite les patients atteints de coronavirus à Moscou, a été testé positif au COVID-19.

Il y a une semaine à peine, le Dr Protsenko a été photographié en train de serrer la main du président Vladimir Poutine, lors de la visite du dirigeant russe à l’hôpital, où il a revêtu une combinaison de protection complète contre les matières dangereuses pour rendre visite aux patients. Mais pendant la majeure partie de son interaction avec Protenko, Poutine ne portait pas l’équipement de protection.

Le bureau de Poutine a maintenant rapporté qu’il va exercer ses fonctions à distance, en auto-isolement après l’exposition. « Le président préfère de nos jours travailler à distance », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, juste avant que Poutine ne tienne une réunion du cabinet par vidéoconférence mercredi.

« Nous prenons toutes les mesures de précaution », a ajouté M. Peskov. Rejoignant une liste d’autres dirigeants qui ont dû se mettre en auto-quarantaine après une exposition potentielle, notamment Justin Trudeau, et aussi Boris Johnson – dont la présence du virus a été confirmée – Poutine travaillera désormais exclusivement depuis sa résidence présidentielle à Novo-Ogaryovo, en dehors de Moscou.

Le bureau de la présidence russe dit également qu’il ne serrera plus la main. « Bien sûr, tout le monde prend désormais ses distances avec la société », a déclaré M. Peskov.

« Tous ceux qui étaient avec le président à Kommunarka sont testés quotidiennement pour le coronavirus », a ajouté M. Peskov, tout en essayant d’assurer au public que « tout va bien »avec Poutine.

Denis Protsenko est le même médecin qui a fait visiter à Poutine le centre de traitement du COVID-19 dans le quartier de Kommunarka à Moscou mardi dernier, dans ce que nous avons décrit à l’époque comme une séance photo à « haut risque ».

À la date de mardi, la Russie compte 2 777 cas officiellement confirmés de COVID-19, dont 24 décès, la plupart des infections étant concentrées à Moscou.

Source: zero Hedge,le 1er Avril 2020.
Réagir