« chef de l’OMS dit à Trump de se taire « si vous ne voulez pas davantage de housses mortuaires »

Banniere CBG

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé a émis une menace tacite au président Trump mercredi, après que ce dernier ait menacé de suspendre le financement de l’organisation en raison de sa lenteur à réagir à la propagation du coronavirus, et de ce que Trump a décrit comme une perspective « centrée sur la Chine ».

Trump a tweeté mardi que l’OMS « a vraiment tout fait foirer » en ce qui concerne le virus :

Lors de son point de presse du mercredi, M. Trump a poursuivi en déclarant : « L’OMS s’est trompée, elle s’est très mal comportée. À bien des égards, elle s’est trompée. Ils ont aussi très fortement minimisé la menace ». 

M. Trump a souligné l’annonce faite par l’OMS en janvier dernier selon laquelle il n’y avait pas de transmission interhumaine de cette maladie mortelle :

Il a également fustigé le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesu, chef de l’OMS, le qualifiant de « proxy » chinois.

Adhanom a riposté à Trump en déclarant : « Au bout du compte, le peuple appartient à tous les partis politiques. L’objectif de tous les partis politiques devrait être de sauver leur peuple, s’il vous plaît, ne politisez pas ce virus ».

« Si vous voulez être exploité et si vous voulez avoir beaucoup plus de housses mortuaires, alors faites-le. Si vous ne voulez pas avoir beaucoup plus de housses mortuaires, alors vous vous abstenez de le politiser », a ajouté Adhanom, au grand dégoût de beaucoup, un jour où près de 2000 Américains sont morts du virus.

« Mon bref message est le suivant : veuillez mettre en quarantaine la politisation du COVID – l’unité de votre pays sera très importante pour vaincre ce dangereux virus. Sans unité, nous vous assurons que même tout pays qui disposerait d’un meilleur système sera en difficulté. C’est notre message », a poursuivi le chef de l’OMS.

Il a répété la menace des housses mortuaires, déclarant « Nous aurons de nombreuses housses mortuaires devant nous si nous ne nous comportons pas correctement », ajoutant : « Quand il y a des fissures au niveau national et mondial, c’est là que le virus réussit. »

Tump a répondu en affirmant : « Donc, quand il dit qu’il politise, il politise, et il ne devrait pas le faire ».

« Je ne peux pas croire qu’il parle de politique quand on regarde les relations qu’ils ont avec la Chine », a ajouté M. Trump.

Comme nous l’avons souligné précédemment, Tedros Adhanom Ghebreyesus a à plusieurs reprises repris les points de discussion du Parti communiste chinois, ne cessant de faire l’éloge de la réponse de Pékin au coronavirus, malgré le fait que la Chine ait caché la vérité sur sa propagation et ait violemment réduit au silence les scientifiques et les médecins qui ont tenté d’avertir le monde.

Adhanom est un ancien membre d’un violent parti communiste révolutionnaire en Ethiopie qui a refusé un traitement médical d’urgence à un groupe ethnique et il est accusé d’avoir personnellement supervisé l’extradition de dissidents qui ont ensuite été emprisonnés et torturés.

Comme l’a souligné Tucker Carlson en début de semaine, Adhanom « a obtenu son poste avec le soutien de la Chine après avoir couvert les épidémies de choléra dans son pays d’origine », l’Égypte.

Source: Aube Digitale

Réagir