Covid19 en Guinée : Abdallah Cherif de GOHA dénonce une mesure tardive du gouvernement

Banniere CBG

En cette période de crise en Guinée dû à l’arrivée du maudit virus qui est le covid19, la facturation surestaries portuaires a été l’une des mesures citées dans le discours du principal locataire du palais de la colombe pour faire face au coronavirus.

Dans un appel téléphonique chez nos confrères dans l’émission Africa2015 sur la radio nostalgie, le président de GOHA, Abdallah Cherif, s’est exprimer sur cette autre sortie de Kassory Fofana.

‹‹ La suspension de la facturation de la surestaries portuaires a trouvé que les opérateurs économiques ont déjà dédouané des marchandises, les dépenses sont effectuées, les marchandises importées sont déjà dans les magasins. Donc ces mesures ne soulageront que ceux qui viendront après. Donc elles n’ont pas un impact direct chez les commerçants. C’est une mesure tardive. Le Sénégal, la Côte d’Ivoire et d’autres pays ont pris des mesures même pour accompagner financièrement des opérateurs économiques,  et le secteur informel. Donc le gouvernement n’a rien absolument fait. Il est de la responsabilité du gouvernement de s’occuper des citoyens et non les opérateurs économiques. Notre devoir est de bien faire notre boulot mais si le prix est augmenté on ne pourra rien faire ››, a martelé Abdallah Cherif.

A la question de savoir s’il est en Guinée et comment il pourra faire dans cette situation de crise, le président de Goha Abdallah sans flouer sa vie actuelle indique que sa vie est menacée. 

‹‹ la ou je suis ma vie est menacée, ma sécurité aussi donc je ne peux rien faire dans ça. Sur ma plainte c’est Bouréma Condé qui voulait me créer de problème mais moi personne ne peut porter plainte contre moi. In Sha Allah, parce que je suis membre du FNDC et j’annonce que je suis membre du FNDC c’est pour cela aujourd’hui ma sécurité est menacée ››, a dit avec un ton ferme le président du GOHA. 

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir