Elections présidentielles 2020 aux USA : L’ancien Président Barack Obama apporte son soutient à Joe Biden pour dit-il « restaurer l’âme de la nation »

Banniere CBG

Comme attendu, l’ancien président Obama a (enfin) fait connaître son soutien à l’ancien vice-président Joe Biden pour l’investiture du parti démocrate à la présidence…

Après être resté sur la touche pendant toute la durée des primaires, le président Barack Obama va officiellement soutenir son ancien vice-président, son ami de longue date et maintenant enfin le candidat démocrate présumé Joe Biden dans la course à la présidence.

Obama dit que « l’avenir de l’Amérique dépend de cette élection ». Et ce ne sera pas facile. L’autre côté a un énorme trésor de guerre. L’autre côté a un réseau de propagande avec peu de considération pour la vérité. »

À la fin de la semaine dernière, dans un article intitulé « Barack Obama Wins The Democratic Primary », Politico a examiné la réticence d’Obama à se mettre sous les feux de la rampe pendant les primaires, et sa lassitude face aux « conneries » du Parti démocrate.

Bien qu’ils aient tenté de présenter Obama comme ayant pris des mesures pour soutenir Biden en coulisses, les détails fournis par les journalistes n’appuient pas vraiment cette affirmation. Il semble plutôt qu’Obama n’ait pas participé à l’ensemble des primaires et qu’il n’ait même pas commencé à parler d’un soutien à Biden avant la Caroline du Sud, où Biden a effectivement obtenu l’investiture grâce à un débat animé, une victoire solide et l’implosion de la campagne de Bloomberg.

Mais certains de ses collaborateurs admettent aujourd’hui que, dans les coulisses, Obama a joué un rôle en poussant Biden à agir au moment crucial où l’équipe de Biden organisait les anciens candidats à se regrouper autour de Biden.

« Je sais qu’il a fait certaines choses », a déclaré un proche conseiller de longue date d’Obama. « Il parlait régulièrement à Biden pendant cette période. Je ne sais pas exactement ce qu’il a dit, mais vous pouvez spéculer ! Il est à noter qu’il a appelé Klobuchar et les autres dès leur sortie ».

Une personne ayant connaissance de la conversation d’Obama avec Buttigieg après la sortie de l’ancien maire de l’Indiana l’a expliqué de cette façon :

« Obama a parlé à Pete la nuit où Pete a abandonné la course. Quand Pete a dit à Obama qu’il était à 99,9 % d’accord avec Biden, je dirais qu’Obama était encourageant. Mais je dirais aussi qu’Obama a fait très attention à ne pas être perçu comme mettant un pouce sur la balance. Lui et ses proches sont très prudents quant à l’optique – l’optique du style 2016. Sanders et ses partisans avaient des raisons de croire que le parti avait mis le pouce sur la balance pour Hillary en 2016 et il voulait éviter cela. Obama n’était pas la force motrice, mais il encourageait les gens qui avaient cet instinct à se rallier à Biden. Mais il était très prudent et discret dans sa façon d’opérer ».

Un stratège démocrate a ajouté : « La vérité est qu’il préfère être sur le yacht de David Geffen plutôt que de s’occuper des conneries internes du parti démocrate ».

Et comme l’a expliqué hier le New York Times, alors que Biden semble avoir une solide avance dans les sondages « nationaux », une lecture attentive des données des sondages montre que la course au Collège électoral est beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît, les deux candidats étant virtuellement à égalité, puisque les États qui décideront de l’élection ont un nombre disproportionné de blancs pauvres sans formation universitaire qui représentent une grande partie de la base du président.

La seule raison pour laquelle Biden a réussi à aller aussi loin est que le public a acheté le récit le plus « électable » du DNC, avec ses accroches, ses lignes et ses pesées.

 

Source: Zero Hedge, le 14 avril 2020

pour oceanguinee.com

Réagir