Aboubacar Soumah au gouvernement d’Alpha Condé : ‹‹ si dans cette circonstance nous sommes privés de nos salaires, alors ils veulent nous tuer ››

Banniere CBG

Avant l’arrivée de ce virus dans le monde, les enseignants du SLECG jusque là n’ont pas encore eu leurs salaires pour fait de grève, cette souffrance fait mal et les enseignants ont du mal à s’en sortir en cette période du Covid19.

Devant l’insouciance des autorités et cette méchanceté, les enseignants du SLECG souffrent. Dans sa démarche de sortir ses coéquipiers de cette pénible souffrance, Aboubacar Soumah invite le gouvernement d’Alpha Condé a payer le salaire des enseignants.

« Malgré la suspension de la grève et toutes les pressions qu’on a eu à faire, nos salaires restent encore confisqués. Donc nous invitons le gouvernement à libérer les salaires des enseignants grévistes puisque c’est un droit pour nous, la grève est autorisée par la constitution. Alors, on ne doit pas confisquer nos salaires parce que nous sommes allés en grève », dit-il avec un choc de voir les enseignants souffrirent.

La pandémie fouette le monde en plein fouet, les enseignants certains devenus des taxi-motards, et d’autres qui n’arrivent même plus a subvenir à leurs besoins, Aboubacar Soumah prévient le gouvernement d’Alpha Condé.

« si dans cette circonstance nous, nous sommes privés de nos salaires, alors ils veulent nous tuer. Donc, qu’on pense aux enseignants que nous sommes et qu’on libère nos salaires », a-t-il exhorté chez nos confrères de mosaiqueguinee.com

Il faut rappeler de passage que depuis après sa grève et cette pandémie qui fouette le monde, les enseignants qui jusque là ne sont pas rentrés en possession de leurs salaires, souffrent énormément et le gouvernement d’Alpha Condé quant à lui ne touche même pas la partie pour sortir les enseignants de cette misérable vie affreuse.

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir