Le pape apporte son soutien aux prostituées transgenres sans « clients »

Banniere CBG

Le pape François a aidé un groupe de prostituées transgenres qui se démènent financièrement dans le contexte de la pandémie de coronavirus en Italie, selon un journal italien.

« Au plus fort de l’urgence du coronavirus, un groupe de transsexuels, presque tous latino-américains, est arrivé dans l’église avec stupéfaction et émerveillement », a déclaré Don Andrea Conocchia, le curé de Torvaianica, non loin de Rome, à Il Fatto Quotidiano. « Ils ont demandé de l’aide parce qu’avec le virus, ils n’avaient plus de clients dans la rue ».

Ils ont contacté le pape par l’intermédiaire du cardinal Konrad Krajewski, l’aumônier du pape, qui est responsable du travail caritatif effectué au nom du pape.

« La réponse de François a été immédiate », rapporte le journal.

« Merci beaucoup au pape François ! Que Dieu vous bénisse, merci pour tout ! Mille bénédictions ! », a déclaré le groupe de prostituées dans un message audio.

Il ne semble pas que le chef de l’Eglise catholique ait signalé de changements dans l’enseignement catholique sur le genre et le sexe.

En février, le pape a abordé cette question lorsqu’on lui a demandé où il voyait le mal à l’œuvre aujourd’hui.

« Un endroit est la théorie du genre », a déclaré le pape, selon le Catholic News Service. « Je tiens tout de suite à préciser que je ne fais pas référence aux personnes ayant une orientation homosexuelle. Le Catéchisme de l’Eglise catholique nous invite à les accompagner et à assurer une pastorale à ces frères et sœurs ».

Il a qualifié la théorie du genre d’attaque « dangereuse », effaçant toute distinction entre les hommes et les femmes, les hommes et les femmes.

François a ajouté qu’il ne voulait « discriminer personne », mais qu’il était convaincu que la paix et le bien-être de l’homme devaient être fondés sur la réalité que Dieu a créé les gens avec des différences et que c’est l’acceptation – et non l’ignorance – de ces différences qui rapproche les gens.

Source: Fox NewsFox News, le 1er mai 2020
Réagir