Guinée : débarquer du parti UDD, Bah Oury parle d’une campagne médiatique

Banniere CBG

Le choc de la politique guinéenne est loin de connaitre son épilogue en Guinée. Alors qu’il était le seul gérant du parti UDD qui était là pour conduire la destinée dudit parti, Bah Oury est accusé par un clan. L’opposant d’Alpha Condé serait accusé d’être un dictateur au sein du parti.

‹‹ il fait fonctionner sans faire recours au statut et règlement du parti, de manque de cohérence, de nominations fantaisistes et la mise à l’écart des responsables à la base dans toute prise de décisions au nom de l’UDD. Donc, le parti a décidé qu’il quitte. C’est une décision irrévocable. C’est parce qu’il y a cette crise sanitaire que les responsables ne se sont pas réunis pour rendre la décision officielle. Mais, ce qui reste claire, nous ne voulons plus de lui à la tête de l’UDD  », a conclu l’accusateur de Bah Oury Bien Aimé Haba.

Pour sa petite réponse, Bah Oury ancien vice-président de l’UFDG n’a pas tardé à répondre clairement aux allégations de bien aimé Haba, proche de l’ancien président du parti UDD dans un entretien téléphonique qui n’a duré que quelques minutes.

Pour qu’elle raison vouloir Bah Oury débarquer de ce parti alors qu’il a mit ses branches dans certains pays frontaliers de la Guinée ?

‹‹ C’est une campagne médiatique orchestrée par le pouvoir pour essayer de briser notre élan. Mais nous allons essayer de répondre à tête reposée dans les prochains jours. C’est de bonne guerre. On les dérange, ils utilisent les maillons les plus faibles avec l’argent et la corruption mais bon, c’est des méthodes connues. On ne va pas se précipiter parce que si on se précipite, on fait leur jeu. Je ne suis pas encore prêt à répondre cela, si on se précipite on fera leur jeu comme d’habitude. J’observe, et comme vous êtes journaliste Akila, vous allez forcément entendre après les bonnes informations sur cette affaire ››, a dit Bah Oury. 

Plus que ça, il faut rappeler que Bien aimé Haba accuse Bah Oury d’être un dictateur et selon lui, il prend ses décisions sans en parler aux autres membres. Bah Oury n’est pas étonné de l’entendre et attend la bonne occasion pour répondre à son homologue. 

Nous y reviendrons pour cette autre aventure politique. 

Abd Akila pour Oceanguinee.com 

Réagir