Après son innocence à la DPJ, le journaliste Ibrahima Sory Camara à son tour portera plainte

Humilier comme un récalcitrant et traiter de tous les noms d’oiseaux sur les réseaux sociaux alors qu’il n’y était pour rien, le journaliste Ibrahima Sory Camara du site d’informations avenirguinee.net s’est vu hier dans les quatre couloirs fermés de la DPJ à Kaloum. La seule malédiction non commise par notre confrère, est d’avoir eu un nom commun à celui recherché par la police suite à une plainte portée par la cheffe de cabinet du ministère de la jeunesse.

Après avoir mené des enquêtes pour démantelé la personne qui se serait servi de l’affiche malsaine pour nuire la cheffe de cabinet dudit département, le commissaire Fabou Camara a publiquement annoncé comme un oiseau somptueux dans l’air que notre confrère est innocent en l’accompagnant aussi d’un pardon religieux malgré les bavures commises par ses hommes.

Si ça clame comme un pardon, le journaliste ‹‹ sans tabou ››, qui est humilié de façon irrespectueuse ne compte pas s’arrêter là et décide aussi avec l’aide de sa rédaction de porter plainte contre tous ceux qui sont associés dans son arrestation qu’on voit arbitraire sur des procédures non fondées. Selon nos informations, son avocat est a pied d’œuvre pour faire recours à la justice.

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com